La Saxe, ça vous gagne

2

25 février 2016 par S. Martineau

Je n’aimerais pas bosser à l’office de tourisme de Saxe en ce moment. Pas évident de faire de la pub sur le thème « découvrez Dresde et ses merveilles baroques… mais ne faites pas trop attention aux manifs nauséabondes ».

Et au cas où quelqu’un aurait encore ignoré que c’est la région d’Allemagne où sont commises le plus d’attaques contre des hébergements pour réfugiés, la couverture médiatique de ces derniers jours a fini de transformer la Saxe – dans l’esprit de beaucoup – en vitrine de l’intolérance made in Tschermany.

La Une de la "Mopo" qui met la Saxe au pilori

La Une de la « Mopo » qui met la Saxe au pilori

Le quotidien hambourgeois Hamburger Morgenpost est allé jusqu’à qualifier le Land de « tache honteuse » (Schand-Fleck) sur la carte de l’Allemagne. Ce qui lui vaut des poursuites de la part du leader de Pegida, Lutz Bachmann.

Stigmatisons, stigmatisons…

Stigmatiser la Saxe, c’est oublier un peu vite que le parti Alternative für Deutschland (AFD), qui n’est pas loin de penser la même chose que les manifestants réfugiés-phobes saxons, fait des scores élevés dans presque toute l’Allemagne.

C’est oublier que la parole xénophobe s’est libérée à l’Ouest aussi et j’ai pu le constater à Hambourg. Visiblement, mon accent français ne dissuade pas les gens de balancer sur les immigrés.

C’est oublier que beaucoup d’Allemands – je parle d’Allemands persuadés qu’ils sont tolérants – ont le réflexe du « vous aimez bien ça, vous les Gaulois ». Un réflexe que je trouve plus dangereux que drôle. Les Autrichiens sont comme ci. Et les Marocains comme ça. Les Grecs dépensiers. Et les Rhénans un peu beaufs. Les Berlinois sont grincheux. Et les Bavarois, je ne t’en parle pas. Les Polonais, les Américains, les Belges… les Allemands de l’Est aussi. Ossis.

On aime voir dans chaque individu la confirmation des clichés qu’on attribue à… à quoi justement ? À cette « culture » ? À ce « groupe ethnique » ?

Où est la police ?

En fait, ce que m’inspirent les derniers événements survenus en Saxe (des manifestants qui tentent d’empêcher l’arrivée d’un bus de réfugiés à leur hébergement ou des joyeux drilles qui s’esclaffent en voyant brûler un autre foyer), c’est surtout un étonnement persistant quant à l’attitude de la police allemande.

Les forces de l’ordre ne sont apparemment pas préparées à la montée de l’extrême-droite alors même qu’elles agissent de manière particulièrement musclée contre l’extrême-gauche (notamment ici à Hambourg). Et veulent-elles vraiment être préparées ?

À Clausnitz, la police est intervenue non pas pour écarter les manifestants anti-réfugiés, mais pour faire sortir les réfugiés du bus manu militari, y compris de très jeunes réfugiés. Soi-disant pour les mettre rapidement à l’abri. Mais le chef de la police a cru utile par la suite d’annoncer qu’il allait réfléchir à des poursuites contre… des passagers du bus, qui auraient « provoqué » les manifestants. On marche sur la tête.

Or, si le monde politique allemand semble se réveiller un peu, le ministre de l’Intérieur, le très-à-droite Thomas de Maizière, prend lui la défense de la police.

Vus les défis actuels, celle-ci ferait pourtant bien de se remettre en question. Elle a trop longtemps sous-estimé la capacité de nuisance de l’extrême-droite. Ou a cru pouvoir la contrôler en infiltrant des agents. On a vu le résultat avec le groupe NSU.


PS : l’Allemagne et les réfugiés font ces temps-ci l’objet d’une nouvelle fixation de la fachosphère française. À lire sur ce sujet, ce papier intéressant des Décodeurs du Monde : « Allemagne, migrants, criminalité ou comment détourner des statistiques ».

Publicités

2 réflexions sur “La Saxe, ça vous gagne

  1. elisabeth dit :

    La passivité ou plutôt la non intervention de la police pour protéger des citoyens en danger (quels qu’ils soient) s’est également montrée dans les violences des Hooligans à Cologne et dans la fameuse nuit de la Saint-Sylvestre. Cela pose en effet pas mal de questions…

    J'aime

    • S. Martineau dit :

      C’est vrai. Et j’avais envisagé de l’évoquer dans ce billet, mais ça compliquait un peu les choses.
      Au-delà de faits qui sont très inquiétants (et je ne me souviens pas de violences de ce type en France) et qui – je l’espère – donneront lieu à des condamnations, la réponse de la police à Cologne pose question. Une police capable de déclarer le 1er janvier que la nuit du réveillon a été calme…
      Quand on connaît Cologne, on se dit qu’il y a peu d’endroits plus observés/sécurisés que la gare. Si dans un endroit comme ça, la police n’arrive pas à maintenir l’ordre, on se demande où elle le peut.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bang !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 40 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :