La peur du Grand Méchant Grec

1

12 mars 2015 par S. Martineau

"MARY CRISIS N' A HAPPY NEW FEAR" (Image CC BY-SA par Georgios Michalogiorgakis / flickr)

« MARY CRISIS N’ A HAPPY NEW FEAR » (Image CC BY-SA par Georgios Michalogiorgakis / flickr)

Pendant qu’un absurde crash argentin fait la Une des médias français, l’Allemagne n’a d’yeux – inquiets – que pour la Grèce.

Ce pays longtemps ignoré des médias, mais pas des touristes, a pris depuis plusieurs années une dimension démesurée dans la presse grâce à (ou à cause de) sa dette.

Méchants Grecs qui achètent des trucs à crédit… Jamais ça n’arriverait à un bon citoyen français ou allemand. Enfin, si, mais pas auprès d’un prêteur sérieux. Parce que le prêteur sérieux passe d’abord une heure à te demander ton salaire, le prix de ton loyer, le nombre de crédits déjà en cours… Il cherche à comprendre si tu as les moyens de le rembourser.

Comme t’as pas les moyens, et que tu veux quand même vachement une TV 3D, tu te tournes vers une boîte de crédit par regardante, le genre de boîtes qu’on juge en partie responsables des nombreux cas de surendettements dans nos contrées.

Mais sachant que, dans le cas de la Grèce, les prêteurs sont des banques et des investisseurs/spéculateurs, on peut quand même partir du principe qu’ils sont honnêtes, non ?

Des institutions sympas comme Deutsche Bank, Crédit Agricole, Société Générale. Jamais prises la main dans le sac à affaires louches.

Non parce que si elles étaient malhonnêtes, ça ferait quand même beaucoup de malhonnêtes dans l’histoire, puisque le Grec est forcément louche. Fourbe. Fainéant. Magouilleur.

Pauvre petite économie allemande, menacée constamment par ce géant économique grec qui ne cherche qu’à faire dépérir la zone Euro et ruiner le miracle économique germanique. En passant ses journées à boire de l’ouzo au bord de l’eau. Sérieux, ces peuples du bord de mer (chaude), on peut vraiment pas s’y fier.

Moi bêtement je me dis : une économie triomphante comme l’Allemagne, première puissance exportatrice mondiale, accumulant les excédents commerciaux, solidement appuyée sur son « Made in Germany » et un réseau de PME hors du commun… Et son système d’apprentissage… ah son système d’apprentissage qui fait rêver le Medef… Elle devrait pas avoir grand chose à craindre de la Grèce.

Sauf si… on se souvient qu’avec tous ses atouts – et beaucoup moins de problèmes de corruption (même si…) – l’Allemagne nageait en pleine crise il y a quelques années encore. L’envolée actuelle n’a vraiment débuté qu’avec la « crise » internationale et surtout à partir de 2010-2011.

À vrai dire, en 2010 lors de mon arrivée en Allemagne, de nombreuses communes, ruinées, étaient contraintes de fermer des piscines publiques, des bibliothèques…

Donc quand c’est la Grèce, la crise s’explique uniquement par l’incapacité des Grecs à travailler sérieusement (et à payer leurs impôts), mais quand c’est l’Allemagne, c’est… la conjoncture ?

On va quand même pas remettre en cause tout le système économique parce que toute l’Europe va de crise en crise depuis les années 1970 mais qu’en ce moment tout roule au pays d’Angela ? La rigueur, rien que la rigueur !

Petite précision : sur le thème des réparations de guerre réclamées par la Grèce, je trouve ça populiste et déplacé. Si vraiment les Grecs veulent en parler sérieusement, c’est pas le meilleur moment…

Publicités

Une réflexion sur “La peur du Grand Méchant Grec

  1. […] des jours (foi de Zeus, c’est tout le pays qui devrait prendre rendez-vous chez le psy… une obsession comme ça, ça se […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bang !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 40 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :